Rechercher


  • Google
     
    sur ce blog
    sur lemarchedesseniors.com
    sur le Web
Ma Photo

Mes liens

Statistiques


« L'entente entre associés | Accueil | Houppy : retour à Grenoble »

Commentaires

Olivier

Ce qui est surprenant chez vous, c'est votre discours différent des consultants "normaux"... Cela peut faire peur mais çà me plait à moi !

jacques grube

Bonjour,

Je suis en pré pension ( Belgique) depuis un an et je puis vous dire que les voyages ne sont pas dans ma liste de consommation.

Non, une fois pour toute, ne considérez plus les +50 comme des futurs adeptes de voyages. Le voyage n’est qu’un leurre de plus et une image ancienne. Cela me fait penser à l’ennui, à la visite de musées. Et bien, vous trouvez tout cela dans encarta sans devoir y subir des guides arnaqueurs et des poses « pose pipi »

Non, on ne consommera pas de cette façon. Par contre, l’informatique et la communication sont souvent le dada des +50.

OK, les jeunes s’en servent, mais c’est nous qui l’avons imaginé et conçu. Ca, on l’avait oublié. Vous avez plus de 50 ans et on dit : « vous connaissez l’informatique ? ». Mais on se fout de notre G…. Maintenant, nous l’employons bien plus pratiquement.

Et en plus, cette image de voyage associée aux +50 qui nous “colle à la peau“. A effacer au plus vite, je vous le dit. C’est pour cette raison que les revues pour +50 ne nous semblent pas du tout associées à notre “vouloir devenir “. Nous avons des tas d’intérêt de nos professions et il est temps de prendre son « temps » pour creuser ce qui nous semble excitant. Dans la période de travail, on ne nous en pas laissé le temps.

Consommation !!!!!!

Si on continue à ne pas vouloir adapter les pensions et pré pensions aux augmentations octroyées aux travailleurs, on ne pourra plus consommer. Je fais allusion ici à ce qu’il se dégage de la concertation sociale en Belgique. Et ça, les gouvernements l’oublient. Notre pouvoir d’achat diminue fortement malgré cette adaptation à l’index.

Je puis vous dire que bientôt, je ne pourrai plus payer le prix demandé pour les autoroutes. ( 250 € d’autoroute pour une échappée en montagne ou à la côte,ça fait cher )

Voilà donc un avis de plus, je suppose qui j’espère complètera votre perception des plus de 50 ans. Bien merci pour votre mail (revue des seniors).

Je précise dès lors mon identité.

J’ai travaillé pendant 34 ans comme ingénieur système dans une grande société d’informatique. Ce qui m’a permis de changer de job description plusieurs fois durant ma carrière. Durant les sept dernières années, j’ai donc terminé commercial puis consultant en systèmes à haute disponibilité.

(Donc à la pointe des technos actuelles et que j’ai seulement le temps d’approfondir maintenant sans pressing)

Cordialement.

Frédéric Serrière

Bonjour,
Je suis d'accord avec vous. Certains consultants, entreprises, acteurs travaillant sur le marché des Seniors exagèrent l'avenir et la consommation future des Baby boomers.
Le vieillissement de la population est une opportunité unique pour les entreprises mais dire que c'est l'eldorado est à mon sens exagéré et faux. Les ressources des Baby boomers ne sont pas inépuisables. De plus les membres de cette génération commencent à s’apercevoir qu’ils auront des difficultés financières pour une grande partie d’entre eux dans l’avenir.
Le marché des Seniors est promis à un bel avenir, mais il s’agit de rester les pieds sur terre. Le nombre de « Seniors » va fortement augmenter, mais la consommation par personne ne sera probablement pas du niveau que certains consultants annoncent. Je me demande toujours si ces derniers expliquent les faits tels qu’ils sont ou bien s'ils exagèrent le marché des Seniors pour se faire plus de chiffres d’affaires…

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Liens commerciaux